Au secours, mon chat marque

Au secours, mon chat marque (remède contre le marquage des chats)

Est-ce que le chat marque vraiment, ou bien a-t-il peut-être seulement déposé un peu d’urine? Quelle que soit la réponse à cette question, il s’agit de trouver la cause de ce comportement désagréable – car un chat ne fait rien sans raison.

Les chats sont des âmes délicates et sensibles; les félins réagissent de manière très sensible au moindre changement. L’animal vit donc une crise interne grave lorsque quelque chose vient troubler cet équilibre sensible.

Le stress comme cause du marquage

Lorsque nous avons une crise, nous pouvons nous plaindre. Les personnes expriment souvent cela oralement, souvent également de manière écrite et parfois, surtout à un stade avancé de la crise, la communication est renforcée par le recours à des moyens physiques. Les chats ne peuvent ni s’exprimer par la parole ni par écrit, et même le recours à des moyens physiques mentionné dont ils disposent est limité. Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont totalement impuissants – bien au contraire.

Les chats sont tout à fait en mesure de manifester leur mécontentement en exprimant leur crise interne avec les moyens dont ils disposent, tels que le marquage avec leurs griffes ou leur urine. Dans le meilleur des cas, nous nous rendons compte du problème et le résolvons. Dans le pire des cas, l’animal incompris finit dans le refuge pour animaux et son problème demeure éventuellement non résolu.

Si vous remarquez des taches d’urine à hauteur du tibia dans un coin du grand canapé dans la salle à manger, comment pouvez-vous en déduire la nature du problème de votre chat? Et ceci n’est-il pas seulement un signe de malpropreté? Le chat a-t-il seulement uriné sur le canapé au lieu de le faire dans sa caisse? En tout cas, la question que vous devriez vous poser n’est pas «oh là là, comment vais-je pouvoir nettoyer ça?», mais plutôt «Qui a fait ça?»

Lorsque l’on trouve des éclaboussures d’urine, il s’agit tout d’abord de trouver qui est le «malfaiteur», puis de trouver le motif qui a conduit à cet acte et enfin de résoudre le problème.

La question qui consiste à savoir qui est le coupable est l’élément clé pour résoudre le problème, car la façon de traiter le problème dépend de la réponse. Si un chat du voisinage marque chez vous, vous devrez par exemple résoudre un problème d’accès. Si c’est votre propre chat qui pisse à côté du canapé, il n’y peut rien. Dans un foyer comptant plusieurs chats, la question consistant à savoir qui est le coupable s’avère être encore plus difficile, à moins que vous n’ayez pris le «malfaiteur» en flagrant délit.

Trouver le coupable

Que pouvez-vous faire? Prélever les empreintes des pattes, envoyer un échantillon d’urine au laboratoire, un test génétique? Ce serait une mission pour une équipe de médecins légistes formés tels qu’on peut les voir dans les séries télévisées. Étant donné que vous avez probablement peu de médecins légistes dans votre entourage, il serait préférable de vous adresser à une conseillère en comportement. Cette dernière a les moyens d’identifier au sein d’un groupe un chat malpropre ou qui marque et elle peut vous aider directement à résoudre le problème.

Ou bien vous menez votre propre enquête et vous vous tenez aux aguets. Si vous observez attentivement vos animaux, vous finirez bien par trouver le coupable et vous pourrez commencer à résoudre le problème. Mais pour l’instant, vous devez encore régler une chose importante …

Nettoyer la saleté!

Si vous tentez d’éliminer les traces indésirables de l’animal avec un arsenal de produits de nettoyage de A comme ammoniaque jusqu’à C comme chlore, vous allez, le cas échéant, bientôt constater que cela ne fait que renforcer le message. Cela pourrait être dû au fait que les produits de nettoyage que vous avez utilisés ont une odeur très forte. La forte odeur propre à ces produits chimiques est perçue par certains félins comme un défi.

Par ailleurs, votre intervention n’entraîne jamais l’élimination de la cause, elle dissimule seulement les symptômes. Cela va uniquement conduire à ce que la cause se manifeste à nouveau, le plus souvent de manière plus intense et plus durablement qu’auparavant. Ceci n’est pas seulement valable pour les chats qui marquent, mais aussi pour un grand nombre de problèmes accumulés de manière similaire.

Parlons de la communication

Quelques comportementalistes partent du principe que, d’une manière générale, tout tourne autour de la communication. Le psychothérapeute austro-américain Paul Watzlawick a bien résumé cela par la phrase: «On ne peut pas ne pas communiquer.». Watzlawick, qui de son vivant s’est consacré à la communication humaine, a ainsi voulu exprimer le fait que même renoncer à communiquer représente une forme de communication. En cas de conflit avec une autre personne, lorsque nous refusons de discuter ou ne réagissons pas à une lettre, à un appel ou à la sonnette, ceci est également une forme de communication avec l’autre partie, qu’on le veuille ou non. Nous allons expliquer ce que cela signifie pour notre chat qui marque, après avoir appris quelle est la différence entre le marquage et la miction, le fait d’uriner (malpropreté).

La différence subtile entre le marquage et la miction

Les maladies touchant les chats comme cause de malpropreté

Il est important de distinguer si l’animal est malpropre ou s’il marque, et cela est assez simple. Si le chat est sale, il va vider complètement sa vessie. Vous allez retrouver une flaque à l’endroit où cela s’est passé. Dans le cas d’un tel comportement, lorsque celui-ci se manifeste à la maison, on parle également de malpropreté.

La malpropreté peut notamment être causée par des problèmes physiques, par exemple une cryptorchidie, des calculs vésicaux ou rénaux ou des infections des voies urinaires.

Causes psychologiques

Des causes psychologiques peuvent également être à l’origine d’un tel comportement. Quoi qu’il en soit, il est souhaitable d’emmener un chat malpropre chez le vétérinaire afin de résoudre le problème. Il convient de souligner que les chats sont, en général, des animaux très propres qui ne vont pas faire leurs besoins à un endroit non approprié entre leurs propres quatre murs. Si malgré tout cela arrive, cela doit être interprété comme «ultima ratio felis», comme le dernier recours dont le chat dispose pour signaler un problème.

Lorsque les chats marquent…

Contrairement à la flaque d’urine qui a été déposée dans une situation d’extrême urgence au mauvais endroit, il faut souvent vraiment bien chercher les marques d’urine. On en sent tout d’abord l’odeur, puis on retrouve la plupart du temps des traces sur des surfaces verticales: sur les murs, les rideaux ou les meubles. On reconnaît là les préférences pour certains endroits de la maison qui diffèrent d’un animal à l’autre.

Si vous surprenez votre chat en train de marquer, celui-ci sera dressé avec le derrière placé dans l’endroit à marquer. La tête haute, la queue tremblant de manière caractéristique, en position bien droite à la verticale, montrent que de courtes pulvérisations de liquide s’écoulent de la région anale. Parfois, les animaux piétinent avec les pattes arrière.

Ces traces d’urine sur les endroits verticaux sont bien plus que de simples malpropretés peu appétissantes. Toutefois, nous ignorons encore s’il s’agit là d’une expression de mauvaise humeur, si le marquage signifie «C’est à moi!» ou si une autre raison est à l’origine d’un tel comportement.

Lors du marquage, le chat est placé avec le derrière en direction de l’endroit à marquer, la queue toute droite vers le haut, tremblant de manière caractéristique. Parfois, les animaux piétinent avec les pattes arrière.

Les raisons pour lesquelles les chats marquent

Il y a au moins autant de raisons pour un marquage domestique qu’il y a d’âmes sensibles de chats. En partant des raisons les plus probables et en excluant toutes les possibilités les unes après les autres, vous réussirez certainement à résoudre le problème. Comme dans le cas de la miction, les problèmes d’ordre phycologique et les maladies telles que les infections des voies urinaires ou les cystites doivent déjà être exclus avant de résoudre les problèmes d’ordre psychologique.

Déjà castré?

Si l’animal en question n’est pas castré, cela peut-être une des raisons pour le marquage domestique. Si ce comportement est déclenché par des hormones, vous ne pourrez rien y faire, même en vous donnant le plus grand mal. La nature est ici incontestablement la plus forte. La réponse à la question qui consiste à savoir ce que la tache signifie est alors en effet dans la plupart des cas «C’est à moi!». Ceci peut être évité si vous faites castrer l’animal, de préférence à l’âge de trois à six mois. Cependant, même après une castration, cela peut durer des semaines jusqu’à ce que le taux d’hormones ait atteint un niveau suffisamment bas pour que l’animal arrête de marquer. Mais n’attendez pas trop longtemps avant de procéder à la castration! Plus l’animal se comporte ainsi, plus ce comportement devient une habitude et se manifeste comme étant un comportement normal.

Odeurs intéressantes

Si aucune raison physique telle qu’une maladie ou l’absence d’une castration n’existe et ne peut être exclue en tant que raison possible, vous pouvez continuer à rechercher quel est le déclencheur en examinant le comportement.

Il y a quelques décennies encore, on était généralement convaincu que le marquage servait simplement à délimiter son territoire. On savait déjà que les chats sont des animaux territoriaux. Aujourd’hui, nous disposons d’informations supplémentaires. De nouvelles connaissances sur l’utilisation et le caractère des liquides qui sont pulvérisés lors du marquage ont ouvert un grand nombre de perspectives supplémentaires.

La peur et l’insécurité ne sont que deux raisons parmi de nombreuses autres raisons pour le marquage dans l’appartement.

Ces «odeurs» fournissent un grand nombre d’informations. Par exemple, si c’est un chat ou une chatte qui a laissé les traces et, s’il s’agit d’une femelle, quel est le statut reproducteur de celle-ci. Un chat sait ainsi si un animal près à s’accoupler se trouve à proximité de son territoire. Par ailleurs, des informations concernant la date du marquage, l’âge de l’animal, son état de stress en général, la qualité de son alimentation au cours des derniers jours, sa santé et bien d’autres choses encore peuvent être déduites de l’association des composés biochimiques du marquage.

Marquage comme moyen d’évacuer le stress

Les chats ne marquent pas seulement à des fins de communication, pour revendiquer quelque chose ou pour défendre ces revendications. Parfois, cela leur permet tout simplement d’évacuer leur stress. L’animal passe d’une certaine façon à l’action pour compenser des besoins non satisfaits: l’écuelle est vide, mais l’animal a faim. Les portes sont fermées, mais l’animal veut sortir. Les chats du voisinage sont sur la terrasse et l’animal peut seulement observer par la fenêtre ce qui se passe à l’extérieur au lieu de défendre son territoire.

Ce ne sont que quelques raisons possibles du marquage à la maison. D’autres raisons sont l’arrivée de nouveaux animaux dans la maison, un bébé qui vient de naître, de nouveaux meubles, etc.

Renforcez le bien-être

Un chat qui se sent bien et en sécurité à la maison, qui est occupé et qui peut sans cesse découvrir de nouvelles choses marquera plus rarement qu’un chat peureux, incertain, insatisfait ou trop peu sollicité.

Créez donc chez vous un environnement approprié pour votre chat et faites en sorte que l’animal ne manque de rien en ce qui concerne ses besoins de base.

• Donnez à votre chat suffisamment de nourriture à chat de haute qualité et pensez que les chats préfèrent manger plusieurs petites portions plutôt qu’une grande portion.
• Installez-lui un emplacement pour dormir où personne, y compris vous-même, ne pourra le déranger.
• Jouez régulièrement avec votre chat, occupez-le et procurez-lui ainsi des expériences positives.

• N’oubliez pas de toujours lui laisser une litière propre et de ne pas le déranger non plus lorsqu’il l’utilise.
• Comme cela a déjà été mentionné ci-dessus, évitez d’utiliser des produits de nettoyage ayant une odeur forte qui contiennent du chlore ou de l’ammoniaque.
• Vous pouvez accroître le bien-être du félin en utilisant des diffuseurs de parfum contenant les phéromones correspondantes.

Environnement sûr pour votre chat

Si un chat du voisinage accède régulièrement à l’intérieur de votre maison sans y être autorisé, veillez à ce que l’animal ne puisse plus avoir accès chez vous. Une chatière électronique (https://www.qualipet.ch/catalogsearch/result/?q=G6311652+or+41396+or+36699+or+604593+or+604415+or+604437 ) qui détecte la puce de votre animal et refuse l’accès à tous les autres animaux peut être utile.

Et si rien n’aide?

Soyez patients! Il peut s’écouler beaucoup de temps avant que les mesures citées ci-dessus montrent l’effet souhaité. En particulier lorsque l’animal manifeste ce comportement depuis longtemps déjà, cela peut prendre beaucoup de temps jusqu’à ce qu’il abandonne ses vieilles habitudes. Avant de penser à donner votre animal, vous devriez demander de l’aide à des spécialistes. Parlez à votre vétérinaire ou à une thérapeute en psychothérapie comportementale professionnelle.

Respectez les besoins de l’animal, soyez à l’écoute de ceux-ci et montrez-lui chaque jour que vous l’aimez. Nous espérons que vous réussirez à y parvenir et vous souhaitons bonne chance avec votre petit protégé!

Source:

  • Paru dans le magazine «Katzen Magazin 5/19» dont Stefan Siegmann est l’auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *