Pour que votre chat passe un hiver agréable

Pour que votre chat passe un hiver agréable

Quand les journées deviennent plus courtes et les nuits plus longues, le comportement de nos petits tigres change. Dans cet article, vous apprenez comment faire en sorte que votre chat se sente à l’aise et en sécurité durant la saison hivernale et les fêtes de fin d’année.

L’hiver météorologique commence le 1er décembre, mais le froid et la neige arrivent souvent déjà avant. C’est la saison dans laquelle certaines personnes aimeraient s’emmitoufler dans de grosses couvertures et passer quelques mois au lit, jusqu’à ce que le mois de mars arrive. Mais les chats réagissent également aux journées plus courtes. Certains chats adorent l’hiver – surtout les races avec beaucoup de poils et du sous-poil dense, comme les maine coon, les chats des forêts norvégiennes ou aussi les bleus russes.

Pas étonnant, ils proviennent de régions réputées pour leurs hivers froids. D’autres chats n’aiment pas du tout l’hiver et probablement, ils aimeraient passer cette saison en dormant. Ils deviennent fatigués et ont l’air épuisés. Durant ces quelques mois, certains chats dorment jusqu’à 22 heures par jour. Cependant, ce n’est pas très bon pour la santé – une perte musculaire en sont la conséquence et moins calories sont dépensées que consommées.

Est-ce qu’un trop de sommeil peut être mauvais pour la santé des chats?

En général, les chats dorment entre 10 et 18 heures; ils ont besoin de ces longues phases de repos. Au niveau de l’évolution, ils sont faits pour fournir des performances de pointes durant les courtes phases d’éveil. En revanche, ils ne dorment pas toujours profondément. Tout comme les humains, les chats ont des phases alternantes avec différents niveau d’éveil. Comme un chat sauvage risque de se faire attaquer à tout moment, il est important qu’il soit prêt à se défendre, et pour cette raison, des phases de sommeil léger alternent avec des phases relativement courtes de sommeil profond. Le cerveau arrive bien à se reposer avec ces phases alternantes.

Cependant, l’évolution a fait que les chats reconnaissent un certain type de bruits même lorsqu’ils sont en phase de sommeil profond. Autrement, la phase du réveil est un processus pour lequel ils se prennent beaucoup de temps. Tout le monde a déjà vu des chats bâiller et s’étirer longuement.

Les humains devraient absolument respecter les phases de repos de leur chat. Il faudrait également faire en sorte que les autres animaux de la famille et les enfants ne le dérangent pas inutilement.

Qu’est-ce qui est le plus important pour les chats en hiver?

Les chats aiment le confort:

  • Ils ont besoin d’un endroit de repos douillet et d’un endroit avec une bonne vue à travers la fenêtre, par exemple un arbre à chat. Veillez à ce qu’il n’y ait pas de courant d’air à cet endroit pour éviter que le petit tigre d’appartement n’attrape un rhume.
  • Ils devraient en plus avoir la possibilité de se retirer à un endroit calme.
La plupart des chats apprécient un endroit à la fenêtre pour observer ce qui se passe aussi durant l’hiver.
  • Même si les chats aiment la chaleur, les endroits directement à côté du radiateur peuvent éventuellement être trop chauds. Cependant, si un chat aime cette chaleur, il s’allongera volontiers le long du radiateur.
  • Il est important qu’il y ait suffisamment d’air frais, mais il faut tout de même éviter de laisser les fenêtres entrebâillées, d’une part pour éviter des courants d’air, d’autre part parce que ce n’est pas très efficace au niveau énergétique. En hiver, il est mieux d’ouvrir les fenêtres régulièrement durant cinq minutes. A ces moments, le mieux et de placer le chat dans une autre pièce ou alors de sécuriser les fenêtres entrebâillées avec des grilles adaptées pour que le chat ne puisse pas se coincer.
  • Une fois qu’il y a de l’air frais dans les pièces, il est l’heure d’un petit jeu. Faites en sorte que votre chat ait un sentiment de réussite à la fin en le laissant atteindre sa «proie» au bout d’un certain moment pour qu’il puisse l’emporter avec lui.
  • Les chats sont intelligents et veulent être sollicités. Créez de la diversité pour renforcer la forme mentale. Il est bon de jouer plusieurs fois par jour pendant un quart d’heure avec son chat. Ainsi, le tigre d’appartement reste en mouvement et le temps passé ensemble est favorable pour la relation entre l’être humain et l’animal.

Perte de poils tout au long de l’année?

Beaucoup de chats d’appartement perdent des poils tout au long de l’année comme ils ne sont pas exposés à de grandes fluctuations de température. En revanche, des chats qui sortent beaucoup présentent une mue deux fois par an: en automne, lorsque les températures tombent, et au printemps, lorsque les températures commencent à remonter. Durant cette période de mue, certains chats apprécient le soutien de leur être humain pour le soin du pelage.

Des brossages réguliers les aident à perdre les poils qui se sont déjà détachés tout seuls et qui sont juste encore accrochés aux autres poils ainsi que ceux qui ne sont plus fermement fixés dans la peau. De plus, le brossage à l’effet d’un massage favorisant l’irrigation sanguine, ce qui a un effet positif sur la santé de la peau.

Sécurité pour les chats qui sortent

Les chats qui sortent librement dehors sont malheureusement particulièrement en danger lorsque les journées deviennent plus courtes s’ils se trouvent dehors le matin ou le soir. A cause de la mauvaise visibilité, ils courent beaucoup plus de risque d’être victime d’un accident. C’est pour cette raison que pendant ces moments, il est mieux de garder les chats dedans et de les laisser sortir plus tard. En hiver, les chats très jeunes ou âgés ne devraient pas sortir sans surveillance ou trop longtemps, le danger qu’ils se refroidissent et qu’ils tombent malade étant trop élevé.

Si le chat vient à la maison depuis le froid, il est bon de lui nettoyer les pattes et le pelage, car il est possible qu’il apporte des graviers ou du sel de déneigement. Si le chat n’a pas d’accès illimité à la maison, vous pouvez lui construire une petite maisonnette et la placer dans le jardin ou sur la terrasse. Pour le sol, vous pouvez prendre du liège ou polystyrène et il faut veiller à ce que la construction soit le plus étanche au vent possible.

Certains chats ne survivent pas aux nuits froides de l’hiver s’ils les passent dehors. Un tel espace protégé peut aider un animal à survivre. Si votre chat est habitué à faire ses besoins dehors, il est possible qu’en hiver, il reste dehors plus longtemps que ce qu’il faudrait. Offrez donc à votre chat des toilettes pour chats protégées et au chaud pendant la saison froide.

Nourriture différente en hiver?

En hiver, le chat n’a pas besoin d’un aliment spécial ou différent que d’habitude. Mais comme éventuellement, il est moins actif, il est possible que si vous donnez les rations normales, il absorbera plus d’énergie qu’il ne dépense et il risque donc de se faire inutilement des réserves de graisses.

Au niveau du sternum, on reconnaît facilement l’état des tissus adipeux. Si à cet endroit, le toucher devient plus mou et qu’il n’est plus aussi facile de sentir les côtes, cela signifie que le chat a pris du poids. Il est possible de freiner cette évolution avec quelques jeux supplémentaires tous les jours.

La réduction de la quantité d’aliment voire le recours à des aliments diététiques peut avoir lieu après avoir consulté le vétérinaire. Celui-ci peut aider à concevoir un plan d’alimentation adapté, notamment dans le cas d’une prise de poids très rapide.

Eau indispensable lors de la saison froide

Chez les chats, un manque d’eau ne mène non seulement à des maladies comme les calculs rénaux ou vésicaux, il peut aussi entraîner la mort de l’animal. De manière générale, les chats sont malheureusement plutôt réservés en ce qui concerne leurs consommation d’eau, ce n’est donc pas seulement en été, mais surtout aussi en hiver qu’il est important de veiller à ce qu’il y ait toujours de l’eau fraîche dans des gamelles placées à différents endroits dans l’appartement. L’achat d’une fontaine d’intérieur peut également aider. Le doux clapotis de l’eau a un effet calmant, améliore l’humidité de l’air dans la pièce et peut animer le chat à boire plus.

Veuillez régulièrement mettre de l’eau fraîche à l’extérieur et changez-la avant qu’elle ne gèle. Les animaux qui vivent dehors n’ont peut-être pas accès à de l’eau fraîche pendant la saison froide. Cela permet de sauver des vies.

Fête de Noël avec des chat

A Noël, les parfums séducteurs dominent la maison ou l’appartement. Cependant, pour nos chats, la décoration de Noël et les différents délices peuvent être dangereux.

La décoration de Noël et les chats

  • Les boules de Noël et guirlandes ressemblent à des jouets intéressants pour les chats, mais beaucoup de boules de Noël sont en verre. Elles peuvent casser et provoquer des coupures dangereuses.
    «Attention! Les boules de Noël cassent facilement et risquent de blesser le chat.»
  • Les petits articles décoratifs risquent d’être avalés et de mener à des situations qui mettent en péril la vie du chat.
  • Les guirlandes sont particulièrement dangereuses. Elles peuvent être avalées et provoquer une occlusion intestinale. Un propriétaire de chats responsable renonce donc aux guirlandes et également au «cheveux d’ange».
  • Les sprays de neige artificielle devraient être évités à cause des substances toxiques! Bien que l’apparence de cette neige artificielle puisse être très attirante, au final, il s’agit d’une nuisance pour les chats (et même pour les humains).
  • Les rubans cadeaux peuvent être utilisés pour les jeux sous surveillance, mais il ne faut jamais les laisser traîner quelque part, car lors du jeu non surveillé, le chat peut se blesser sérieusement et il peut y avoir des situations qui mettent la vie du chat en péril. L’animal pourrait s’entremêler dans le ruban ou l’avaler, ce qui peut causer des coupures dangereuses ou une occlusion intestinale. Au pire des cas, il peut être nécessaire d’enlever le ruban à l’aide d’une opération. Si vous remarquez qu’une partie du ruban sort encore de la bouche du chat, il ne faut en aucun cas simplement tirer. Dans un tel cas, il faut amener l’animal le plus vite possible chez le vétérinaire. Le danger de blesser l’animal en tirant sur le ruban serait beaucoup trop grand.

Les décorations de Noël faites en paille, en bois ou en plastique incassable ne sont cependant pas dangereuses, à condition qu’elles soient suffisamment grandes pour que le chat ne puisse pas les avaler.

Plantes toxiques pour les chats

De nombreuses plantes appréciées ne sont non seulement immangeables pour les chats, mais même dangereuses! Les huiles essentielles du sapin de Noël sont toxiques pour les chats. Il ne faut donc pas les laisser grignoter les petites branches. Et boire l’eau dans laquelle l’arbre est posé doit être totalement tabou également. Si de la résine colle au pelage du chat, il faudrait essayer de l’empêcher de l’enlever lui-même en léchant, car autrement il pourrait souffrir d’une intoxication.

Enlevez la résine en enduisant la partie concernée du pelage avec du beurre, de la margarine ou de l’huile végétale. Ensuite, vous pouvez essayer de détacher la résine à l’aide d’une brosse. Il est recommandé de baigner l’animal et d’enlever les résidus de résine avec un shampooing doux pour chats ou pour bébés. Pour les chats à longs poils, il peut être plus simple de couper délicatement les poils concernés.

N’utilisez en aucun cas de l’essence, du dissolvant pour vernis à ongle ou du nettoyant pour pinceaux. Les solvants basés sur les hydrocarbures aromatiques ne conviennent pas non plus pour enlever des saletés du pelage comme ils pourraient avoir de très mauvais effets sur la santé de l’animal et aussi de l’être humain.

Le sapin lui-même doit être placé de manière très stable pour qu’il ne puisse pas tomber même si le chat essaie de grimper dessus. Il faudrait également éviter les bougies ouvertes. Le danger qu’un malheur entraîne un autre malheur encore beaucoup plus grand est trop élevé.

L’étoile de Noël (Euphorbia pulcherrima) est très appréciée pour sa belle couleur rouge et se trouve dans de nombreux ménages lors de la saison de fin d’année. Malheureusement, elle est toxique pour les chats. Cette plante appartenant à la famille des Euphorbiacées a un jus blanc et visqueux qui contient de l’euphorbine, une substance qui peut provoquer des symptômes similaires à des intoxications et des troubles digestifs, voir un rythme cardiaque irrégulier lorsque le chat l’avale.

Il en est de même du houx (Ilex). Les feuilles et les fruits rouges de ce dernier contiennent des alcaloïdes toxiques qui peuvent provoquer des vomissements, de la somnolence ou de la diarrhée.

La rose de Noël – comme d’ailleurs tous les représentants du genre Helleborus – contient des substances toxiques comme les saponines, la proto-anémonine ou l’helléborine. Ces substances sont contenues dans toutes les parties de la plante. Déjà de faibles quantités peuvent causer de sérieux problèmes aux chats. Si votre chat a grignoté la plante, il faut vous préparer à des symptômes comme les vomissements, la somnolence, la diarrhée, le vertige ou un collapsus circulatoire. Ses graines mûres sont réputées pour être particulièrement dangereuses. Mais aussi le contact avec les jus peut provoquer des troubles d’intoxication.

Les branches appréciées du gui font partie des santalacées, appartenant au genre Viscum. Elles sont très dangereuses pour les chats à cause des viscotoxines contenues. En effet, elles peuvent provoquer des vomissements, la diarrhée ou même des convulsions.

Il n’est pas nécessaire de renoncer totalement à ces plantes, mais il faut s’assurer qu’elles soient inaccessibles par les animaux et qu’elles le resteront. Si votre chat est entré en contact avec une telle plante et présente des symptômes, il faut maintenir son calme, contacter un vétérinaire et voir avec lui quelles sont les mesures à prendre!

Les aliments dangereux pour les chats

Les raisins secs  sont très toxiques pour les chats
  • Les biscuits de Noël contiennent beaucoup de sucre et de graisses et ne font pas partie du plan alimentaire des félidés dans cette combinaison, même si votre animal essaie de vous convaincre du contraire.
  • Les raisins secs sont très toxiques pour les chats. Les substances contenues peuvent provoquer des troubles rénaux.
  • Même dans le «pays du chocolat» – la Suisse –, le chocolat doit être totalement tabou pour les chats car la théobromine contenue est si toxique qu’en fonction de la quantité consommée, elle peut entraîner la mort du chat.
  • Les restes du repas de Noël ne devraient pas se retrouver dans la gamelle du chat comme on y trouve souvent de la viande beaucoup trop assaisonnée pour les chats. Les os de volaille ne doivent de toutes manières jamais être donnés à un animal, car les éclats aigus qui apparaissent lorsque l’animal les mâchent peuvent provoquer de sérieuses blessures internes.

Autres dangers

  • Les lampes aromatiques sont très appréciées lors de la saison froide, mais les huiles de théier, de lavande, de thym ou aussi de menthe sont très mauvaises pour les chats. Leur métabolisme n’arrive à éliminer ces huiles que très lentement ce qui peut provoquer des douleurs de la tête ou des nausées.
  • Il faudrait éviter que les chats accèdent aux concentrés antigel. Ces derniers sont souvent stockés au garage et utilisés notamment pour la voiture en hiver. A cause de son odeur douceâtre, l’éthylène glycol contenue dans ces produits peut être attirant pour les animaux. Cependant, il s’agit d’une substance extrêmement nocive dont les métabolites peuvent être très nuisibles pour les reins.

Conseil: avant de démarrer votre voiture en hiver, vous pouvez d’abord taper fermement sur le capot. Il est possible que votre chat se cache dans le compartiment moteur ou au-dessus des roues, comme il peut y avoir encore un peu de chaleur.

La période de l’hiver et de Noël est particulière. Mais pensez également à votre chat. De petites mesures de sécurité peuvent éviter de grands malheurs à vous et votre chat. Et si vous vous y prenez bien, vous pouvez passer des moments merveilleux avec vos bien-aimés. Et bientôt, le printemps sera là de nouveau.

Source:

  • Paru en allemand dans Schweizer Katzen Magazin 6/17, auteur Stefan Siegmann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *