Surpoids chez les chats: un gros problème

Surpoids chez les chats: un gros problème

Le nombre de chats en surpoids augmente constamment et ce sont leurs propriétaires qui en sont responsables. Vous apprendrez ici comment vous pouvez reconnaître le surpoids chez les chats et y remédier.

En Suisse, environ 50 pour cent de tous les chats sont en surpoids ou sont obèses. Ceci ne représente pas seulement un problème esthétique. Les conséquences que cela a sur la santé sont énormes. Penchons-nous sur les causes du problème.

Lorsque les chats ont faim…

Chaque organisme a besoin d’énergie pour fonctionner de manière fiable. Cette énergie, il la puise principalement dans l’alimentation. La plus grande partie de l’énergie est directement requise pour les processus qui permettent à l’organisme de se développer et de fonctionner. La recherche et la consommation de nourriture, la constitution et la destruction des cellules, les processus d’élimination et la défense immunitaire contre les intrus, tous ces processus requièrent de l’énergie.

L’approvisionnement en nourriture ayant souvent été plutôt mauvais dans le passé, l’organisme de nombreux mammifères s’est développé au cours de plusieurs millions d’années de manière à pouvoir survivre avec très peu d’énergie disponible. Les animaux vivant dans les régions désertiques ont particulièrement besoin de très peu d’énergie et surtout de peu d’eau. Ils économisent donc les ressources dont ils disposent. Pour chacun d’entre eux, l’énergie excédentaire est transformée chimiquement en une forme plus stable et pouvant être stockée plus longtemps que le sucre simple d’origine, au lieu de traverser l’organisme en étant non utilisée et d’être ensuite excrétée.

La graisse et ses conséquences

Pendant les périodes où la quantité d’énergie apportée par l’alimentation est insuffisante, l’organisme va puiser l’énergie stockée dans les cellules adipeuses. Toutefois, il forme ces cellules adipeuses à différents endroits du corps: souvent directement sous l’épiderme, mais aussi dans les espaces situés entre les organes. Les cellules adipeuses signalent leur état actuel au moyen de la sécrétion d’hormones. Plus les réserves en graisse sont pleines, et plus le signal hormonal est fort. Mais si ce signal est trop fort, cela perturbe quelque peu l’organisme et affaiblit le système immunitaire. Le corps n’est alors plus en mesure de lutter contre les maladies avec la même intensité qu’il le fait normalement; les maladies persistent plus longtemps et des complications supplémentaires peuvent survenir.

Des maladies secondaires telles que le diabète et des maladies cardiaques et cardiovasculaires peuvent raccourcir l’espérance de vie d’un animal de deux ans. Par ailleurs, tout surpoids supplémentaire est néfaste pour les articulations qui sont conçues pour supporter un éventail de poids donné. Celles-ci s’usent plus rapidement. Les chats en surpoids supportent d’ailleurs plus difficilement la chaleur estivale, ils sont plus irritables et, en raison de leur masse corporelle, moins mobiles que leurs congénères ayant un poids normal.

Le surpoids peut avoir un impact extrêmement négatif sur la santé.

Comme cela a déjà été mentionné, le poids corporel est influencé par le besoin en énergie nécessaire et l’apport énergétique effectif. Ceci est valable aussi bien pour les animaux que pour les humains. C’est donc nous qui décidons combien nous pesons et combien nos animaux pèsent. Ceci commence dès le début de la vie. Lorsque nous donnons constamment trop de nourriture à notre chaton, les cellules adipeuses sont plus nombreuses à se former, de telle sorte que la nourriture pour chat en excédent est stockée, plus tard, à différents endroits du corps, ce qui favorise l’adiposité, aussi appelée obésité morbide. Il est à noter qu’il existe une prédisposition génétique naturelle au surpoids. Celle-ci existe également chez l’humain, c’est-à-dire que certains animaux et certains humains accumulent plus facilement les graisses que d’autres.

À partir de quand est-il question de surpoids?

Pour les humains, il y a de nombreux livres concernant ce thème et la réponse n’est pas toujours simple. Dans le cas du chat, il est très simple de répondre à cette question. Lorsque le poids corporel est supérieur à 20% du poids idéal pour une race, l’animal est considéré comme ayant du surpoids. Plus l’animal est grand et plus il est de corpulence robuste, plus le chat peut être lourd. Il en résulte des valeurs indicatives pour chaque race.

Trop peu de mouvement et trop de nourriture pour chat

En plus d’un excès de nourriture pour chat, le manque de mouvement est une cause supplémentaire de surpoids pour de nombreux chats. Lorsqu’un chat a du surpoids en raison d’une mauvaise alimentation, il devient plus paresseux et lent. Il est certain que si quelqu’un qui a trop de poids doit se déplacer, il sera réticent à le faire et ne le fera que si cela est nécessaire. Le chat n’a donc que peu envie de bouger son corps massif, il préfère rester allongé et dormir au lieu de se bouger. Un cercle vicieux.

Le fait qu’un animal soit castré joue également indirectement un rôle, les animaux castrés ayant généralement souvent une dépense calorique plus faible. C’est donc au propriétaire d’adapter l’apport calorique en conséquence.

RacesPlage de poids
Abyssins3 à 6 kg
Bobtail américain3 à 7 kg
American shorthair3,5 à 7 kg
American curl3 à 7 kg
Birman3 à 7 kg
British shorthair4 à 8 kg
Burmese3 à 5 kg
Burmilla2,5 à 6,5 kg
Bengal5,5 à 7 kg
Chartreux3 à 7,5 kg
Langhaar (chien d’arrêt allemand à poil long)3,5 à 6 kg
Devon rex2,5 à 4 kg
Mau égyptien2,5 à 5 kg
European shorthair4 à 7 kg
Maine coon4 à 9 kg
Oriental2,5 à 4,5 kg
Bleu russe3 à 5 kg
Siamois3 à 5 kg
Singapura3 kg
Snowshoe2,5 à 5,5 kg
Somali3,5 à 5,5 kg
Tonkinois2,5 à 5,5 kg
Angora turc2,5 à 5 kg
Turc de Van3 à 6,5 kg

Conseil: il est important de ne jamais laisser la nourriture pour chat accessible en permanence, même pour les chats ayant un poids normal. Les chats mangent à intervalles réguliers jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Ils peuvent ainsi grossir de manière incontrôlée.

Toutefois, même un chat qui est devenu potelé peut retrouver la santé et la forme grâce à une alimentation équilibrée et suffisamment de mouvement.

Une fois que le chat a grossi, il devient de plus en plus difficile de l’inciter à se bouger.

Surpoids: cerner le problème

Si votre chat a trop de bourrelets, vous vous en rendrez facilement compte en le palpant.
• Est-ce que vous pouvez sentir ses côtes?
• Est-ce que vous pouvez sentir chaque vertèbre de la colonne vertébrale?
• Quelle est dimension de sa taille? Est-ce que l’animal a une taille?
• Quelle est la forme de son visage? Une tête ronde et de grosses joues?

La réponse aux questions mentionnées ci-dessus permet déjà de savoir si l’animal a éventuellement trop de poids. Par ailleurs, si vous pouvez observer les changements de comportements suivants chez votre animal, il est grand temps d’aller consulter un vétérinaire:
• L’animal est constamment fatigué.
• Il n’est pas motivé pour jouer.
• Dès qu’il y a de la nourriture, l’animal vient aussitôt.
• Depuis peu de temps, il hésite un peu avant de sauter sur le plan de travail de la cuisine.
• Le poil, surtout dans la région de la queue et au bas du dos, est assez mal nettoyé, parce que le chat a du mal à accéder à ces endroits.

Lorsque l’animal possède une taille bien visible, en l’observant d’en-haut, et lorsque l’on peut sentir ses côtes, mais que celles-ci ne sont pas visibles de loin, l’animal a un poids normal. Lorsque l’animal semble ne pas avoir de taille et lorsque l’on ne sent plus ses côtes, et encore moins sa colonne vertébrale, il est définitivement trop lourd.

Chez le vétérinaire

Si vous allez chez le vétérinaire, il pèsera dans tous les cas le chat et essaiera d’exclure les maladies susceptibles de provoquer la prise de poids. Dans la mesure où aucune maladie n’est à l’origine du surpoids, un nouveau plan alimentaire et sportif sera établi. La réussite dépend de nombreux facteurs, mais ce qui est essentiel, c’est la façon dont vous et votre animal suivez les consignes du plan.

Les quantités de nourriture indiquées dans le plan doivent rigoureusement être respectées. Une friandise de trop n’est plus acceptable. Vous devez donc déduire chaque friandise ainsi que sa valeur énergétique respective de la quantité totale quotidienne de nourriture. Le mieux est que vous renonciez aux friandises au cours des premières semaines qui suivent l’instauration du nouveau plan alimentaire. Pour les chats qui peuvent sortir librement, le moment où vous les nourrissez doit être aménagé de telle manière qu’ils puissent ressortir à l’extérieur directement après avoir mangé. Vous éviterez ainsi qu’ils viennent mendier. Les chats ayant du surpoids doivent être nourris séparément des chats ne suivant pas de régime pour qu’ils ne puissent pas voler la nourriture aux autres chats.

Le mouvement est essentiel pour que le chat retrouve son poids idéal.

Afin de limiter l’apport énergétique, vous pouvez également avoir recours à des aliments pour chat à teneur spécialement réduite en calories. Votre chat obtient ainsi encore tous les minéraux et vitamines nécessaires, la nourriture pour chat est toutefois moins concentrée et contient moins de graisse. Éliminer le surpoids peut prendre plusieurs semaines et plusieurs mois. Quoi qu’il en soit, vous devez en tout cas persévérer et mesurer vos succès et vos échecs pour savoir où vous en êtes avec votre animal.

En plus de la nourriture pour chat…

Le programme de sport n’est pas seulement un défi pour les chats, mais aussi pour vous, car vous devez vous réserver chaque jour le temps correspondant et encourager rigoureusement votre animal potelé à se bouger plus. Cela exige également beaucoup d’efforts de votre part. Incitez votre chat à être actif et à brûler des calories. Organisez des unités de jeux diversifiées avec des serpents en peluche et des ficelles ou avec des jouets fixés à des bâtons. Créez de nouvelles possibilités de grimper qui encouragent l’animal à découvrir de nouvelles choses et à faire des cabrioles.

Avec l’aide de votre vétérinaire et de ces conseils, vous devriez bientôt avoir un gros problème en moins et un chat sain et en forme.

Apprenez ICI davantage sur la façon de nourrir correctement votre chat.

Sources:

• Paru en allemand dans le magazine «Katzen Magazin 6/19» dont Stefan Siegmann est l’auteur
• Photos: Adobe Stock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *