Labradoodle

Le labradoodle est issu du croisement entre le labrador retriever et le grand caniche (poodle en anglais). Il ne s’agit pas d’une race de chien à proprement parler, mais plutôt d’un «designer dog» qui essaie de s’établir en tant que race individuelle reconnue.

Origine

L’idée était d’obtenir un chien d’aveugle qui ne perd pas de poils, en combinant les caractéristiques du caniche, chien intelligent qui ne perd pas ses poils, avec l’endurance du labrador retriever. En 1989, l’Australien Wally Conron avait croisé ces deux races et obtenu le premier hybride de la «Royal Guide Dog Association of Australia», le labradoodle. C’était en même temps le point de départ pour d’autres élevages d’hybrides, comme le Golden Doodle, le Maltipoo, le Cockerpoo ou le Chiwalonka.

Elevage

La première portée en 1989 a donné naissance à des labradoodles au pelage d’un caniche et qui ne perdaient donc presque pas de poils. Ces chiens étaient particulièrement adaptés pour des personnes souffrant d’allergies aux poils de chiens, mais toutefois sans garantie. Ceux qui cherchent un labradoodle qui soit particulièrement «hypoallergénique» devraient opter pour un Australian Labradoodle.

L’Australian Labradoodle est une forme particulière du labradoodle. Il est le résultat du croisement de cinq différentes races de chien. Afin de distinguer les deux formes hybrides, ces chiens croisés sont appelés Australian Labradoodle. Les races croisées sont le labrador retriever, l’épagneul d’eau irlandais, le retriever à poil bouclé, le cocker américain et le cocker spaniel anglais. L’Australian Labradoodle Association (ALA) s’engage depuis 1998 pour la reconnaissance du labradoodle en tant que race.

Australian Labradoodle vs. labradoodle

Les méthodes de l’ALA pour créer une race individuelle sont très différentes de celles des différents éleveurs de labradoodle que l’on trouve en Europe. La différence est au niveau des caractéristiques des gènes. Pour cette raison, la plupart des éleveurs vont juste croiser des labradors avec des caniches, mais ils ne vont pas poursuivre l’élevage avec leurs descendants. Afin d’obtenir certains objectifs d’élevage, il est nécessaire de disposer d’un grand savoir-faire. Les éleveurs australiens ont abordé ces questions et ont donc développé l’Australian Labradoodle. Le croisement avec d’autres chiens retriever et des cocker spaniels a permis de renforcer les caractéristiques souhaitées et d’obtenir un bon niveau de santé. C’est uniquement ainsi que l’Australian Labradoodle peut avoir une chance pour s’établir en tant que race indépendante.

Prédisposition & caractère du labradoodle

Le labradoodle est un chien très aimable et en principe facile à éduquer, du fait que le caniche tout comme le labrador sont tous les deux des chiens assez faciles à éduquer. La personnalité agréable du labradoodle fait de ce chien intelligent un merveilleux compagnon, à condition qu’il soit suffisamment sollicité au niveau physique et mental. Car les caniches tout comme les retrievers sont à l’origine des races de chiens de chasse. Tous les deux étaient actifs autour de l’eau, c’est pourquoi la plupart des labradoodles aiment nager. Ils aiment aussi faire de longues randonnées et passer beaucoup de temps avec «leurs» humains.

Très sociables, les labradoodles sont souvent employés en tant que chien de thérapie ou chien d’aveugle. Ils aiment aussi faire du Mantrailing ou d’autres travaux avec leur odorat. Cependant, il faudrait éviter certains autres sports, comme l’Agility, car les labradoodles sont souvent très grands et lourds.

Que ce soit en tant que chien de famille ou pour des personnes âgées, le labradoodle convient autant aux débutants qu’aux personnes expérimentées avec des chiens. Il est parfait pour tous ceux qui aiment passer du temps avec leur chien dans la nature.

Et comme déjà mentionné plus haut, l’Australian Labradoodle est une bonne alternative pour toutes les personnes allergiques aux poils de chiens. Cependant, il n’y a pas de garantie non plus.

Apparence

Les labradoodles qui vivent en Europe atteignent généralement une taille de 54 à 65 cm et un poids de 25 à 35 kg. Leur robe est normalement du type caniche, mais il y a aussi des labradoodles aux poils durs, bouclés, courts ou longs. Il existe une grande diversité de couleurs, depuis le blanc crème en passant par le blond doré jusqu’au marron ou noir, tout est permis.

Les Australian Labradoodles sont divisés en mini, medium et standard, car certains sont croisés avec des races plus petites. Le type le plus petit présente une hauteur au garrot de moins de 45 cm, les labradoodles moyens font 45 à 55 cm et le type standard atteint plus de 55 cm.

Soin & santé

Le labradoodle a besoin d’un toilettage intense. Son pelage abondant du type caniche doit être brossé plusieurs fois par semaine pour éviter qu’il devienne feutré. Comme le labradoodle combine plusieurs races, il peut y avoir des types de pelage très différents, mais ils ont tous un point commun, le soin du pelage est important. Si les poils du labradoodle deviennent très long, une visite chez le coiffeur pour chiens peut être utile. Surtout les poils entourant les yeux doivent être fréquemment raccourcis pour que la vue du chien ne soit pas gênée. Les poils entre les coussinets doivent également être régulièrement coupés pour éviter qu’ils se feutrent.

Laisser un commentaire

Genre