Shiba inu

Ce spitz japonais à l’aspect de renard est reconnu par la FCI et appartient au groupe 5 des chiens de type spitz et de type primitif. Malgré son apparence mignonne, ce chien intelligent ne convient pas pour des débutants et a absolument besoin d’un propriétaire expérimenté.

Origine & élevage

Le shiba inu est arrivé il y a 4000 ans du continent asiatique aux îles du Japon. Ce spitz à l’aspect de renard n’a pas changé depuis des temps immémoriaux et a bien conservé les comportements de ses ancêtres. Comme son grand cousin, l’akita inu, le plus petit des spitz japonais a également trouvé de nombreux amis dans le monde entier. Au Japon, il est devenu un chien de famille apprécié. Mais on dit qu’il est également élevé dans de grandes fermes pour sa viande délicate. De nos jours encore, on l’entraîne pour la chasse au petit gibier et aux oiseaux. Parfois, on le rencontre même lors de la chasse aux ours et aux sangliers. En dehors du Japon, il s’est d’abord répandu aux USA, puis en Angleterre. En Europe, le shiba inu n’est arrivé que très lentement. Il existe trois différentes théories en ce qui concerne la signification de son nom. La première dit que son nom vient de la couleur de son pelage et qu’il est dérivé de shiba-aka, qui désigne une nuance brun-roux. Une autre possible origine est Shiba-mura, le nom d’un quartier à Nagano. Ou une autre possibilité est le signe pour shiba (柴) qui désigne quelque chose de petit. Le signe inu ou ken (犬) signifie chien.

Autonome, intelligent et éveillé: Caractère du shiba inu

Le shiba inu est un chien intelligent, très autonome et indépendant. Il n’aime pas se soumettre à son propriétaire et préfère poursuivre ses propres objectifs. Il présente un comportement territorial marqué et un fort instinct de chasse. Son comportement vis-à-vis d’étrangers est plutôt méfiant, peu importe qu’il s’agisse d’un être humain ou d’un chien. Le shiba inu a un caractère vif et entreprenant et devrait être habitué aux autres animaux de compagnie dès son plus jeune âge. Celui qui mérité la confiance d’un shiba inu peut se réjouir d’un ami loyal à ses côtés. Le shiba inu devrait être sollicité au niveau physique et mental, car uniquement de cette façon, on a un chien de compagnie calme et attentif. Le shiba inu compte parmi les races exigeantes et a absolument besoin d’un leader conséquent. Le petit ami poilu ne montre pratiquement pas de volonté à plaire et se considère souvent lui-même en tant que chef de meute. Le shiba inu n’oublie rien et en cas de mauvais comportements ou d’un manque de conséquence de la part du propriétaire, il ne se soumettra plus. La dominance est typique pour la race. La socialisation et les expériences dès le jeune âge comptent énormément chez le shiba inu.

Apparence

La mâle du shiba inu peut atteindre 40 cm, la femelle environ 37 cm. Un shiba inu adulte pèse entre 8 et 10 kg. Ces valeurs peuvent varier en fonction des conditions de détention et de l’activité physique. La tête du shiba inu est large et avec un arrêt marqué. En tout, le chien a l’air bien proportionné. Le poil de couverture dur au sous-poil dense et doux existe dans les couleurs rouge, noir et feu (black and tan) et sésame (noir sésame, rouge sésame). La couleur sésame signifie que le poil présente un mélange régulier de poils roux et noirs. Noir sésame veut dire qu’il y a plus de poils noirs que rouges et rouge sésame signifie que la couleur de base est rouge avec des poils noirs. Toutes les robes doivent présenter l’urajiro, donc des poils blancs au museau, aux joues, à la gorge, au poitrail, au ventre et sur la partie inférieure de la queue, ainsi que sur le côté intérieur des extrémités.

Santé

Ce petit chien robuste ne présente pratiquement pas de maladies héréditaires. De temps à autres, il peut y avoir une dysplasie des hanches, cataracte ou des allergies. La microcytose est physiologique chez le shiba inu. Il s’agit de globules rouges de taille réduite.

Laisser un commentaire

Genre