Cochon d’Inde

Cochon d'Inde

Kurzinfo

Systématique:Cavia tschudii, Famille Cavidae, Rodentia
Origine:Amérique du Sud, Andes
Taille & Poids:30cm, 450g – 1kg (max. 1.8kg)
Activité:Diurne & crépuscule
Espérance de vie:6 - 8 ans

Exigences d’entretien

Les cochons d’Inde vivent en groupe. Pour la détention d’animaux, au moins deux à trois cochons d’Inde doivent vivre ensemble. De préférence une à trois femelles avec un mâle castré ou juste des femelles. La détention de mâles non-castrés peut provoquer des morsures désagréables. SVP, ne les mettez pas ensemble avec des hamsters nains ou d’autres rongeurs! Cochons d’Inde et hamsters nains ne peuvent pas communiquer ensemble.

La détention extérieure dans un enclos sécurisé contre renards et martres avec un habitat isolé et résistant aux intempéries tout au long de l’année est idéale pour ces mignons rongeurs. L’habitat des cochons d’Inde doit être à l’abri du soleil puisque ces rongeurs sont très sensibles aux températures élevées. Les cochons d’Inde sont des animaux ayant un instinct de fuite qui se retirent dans un lieu protégé pour ne pas souffrir d’anxiété. Plusieurs refuges (au moins un par animal) sont alors conseillés. La première nuit à l’extérieur devrait se faire quand il ne fait plus trop froid.

Deux animaux ont besoin d’une surface d’au moins 0,5m² pour la détention en cage dans un appartement. Bien sûr: Plus c’est grand, mieux c’est. La cage peut aussi avoir plusieurs étages.
Les incisives des cochons d’Inde poussent tout au long de leur vie. Pour qu’elles ne soient pas trop longues, le cochon d’Inde a régulièrement besoin de suffisamment de foin riche en fibres et de brindilles (hêtre, noisetier, épicéa, brindilles de rosier, mûres, framboises).

Alimentation

Folivore et herbivore: Les cochons d’Inde se nourrissent de plantes vertes, racines, légumes, paille et fruits. Ces derniers devraient seulement être servis en petite quantité à cause de leur teneur en sucre élevée. Le foin est l’aliment principal de ces animaux sympathiques. Il faut faire attention à ce que le foin soit exempt de poussière et sec.

Les cochons d’Inde, contrairement aux êtres humains, ne peuvent pas créer eux-mêmes de la vitamine C dans leur corps. Ils ont alors besoin de beaucoup de vitamine C (10mg par kg/jour). C’est pour cela que l’alimentation en nourriture verte comme légumes verts, jaunes ou rouges (salades, carottes, concombre, herbes) est essentielle. Surtout le fenouil, les poivrons et tomates sont très riches en vitamine C. Si nécessaire, on peut aussi mettre une pierre minérale à lécher.

Ils adorent les herbes (pissenlit, trèfle, ortie, fanes de carottes, fanes de fenouil, feuilles de blette, feuilles de mûre, de framboise et de rose). Surtout le persil est très apprécié chez ces petits. De l’eau fraîche doit toujours être mise à disposition, de préférence dans un bol en céramique. Les mélanges de graines devraient être servis en petite quantité (1 à 2 cuillères à soupe par animal par jour). Les animaux exposés à des températures basses ont besoin de plus d’énergie.

Indication: Les cochons d’Inde mangent leurs excréments d’appendice.

Attention

Pommes de terre et avocats sont toxiques pour les cochons d’Inde. Tenez compte que ces animaux ont un système digestif sensible et que les changements brusques de l’alimentation doivent être évités. Le système digestif ne possède pas de muscles pour transporter la nourriture digérée dans l’intestin. La digestion est maintenue grâce à la nourriture ingérée en permanence. Un régime au foin est conseillé si votre animal souffre de problèmes digestifs.

Soin et maniement

Les cochons d’Inde sont souvent timides. Patience et attention sont la clé pour apprivoiser ces petits rongeurs. Ce ne sont pas des peluches. S’ ils s’approchent de leur plein gré , on peut les nourrir à la main. Évitez les mouvements brusques et ne vous penchez pas sur l’animal. En leur parlant doucement, ils s’habitueront à votre voix. S’ils émettent des bruits aigus, c’est qu’ils ont peur ou qu’ils sont excités. S’ils gloussent, c’est qu’ils sont contents. Pour les prendre dans vos mains, il faut placer doucement une main sous le thorax et l’autre doit soutenir le derrière.

Il est important que les animaux aient assez d’occupation et de changement dans leur habitat. Un râtelier pour le foin peut être une solution à ce sujet, comme cela les rongeurs sont obligés de s’étirer pour parvenir à la salade ou aux brindilles. Les refuges comestibles comme des maisonnettes en foin sont énormément appréciées. L’aménagement doit être placé de sorte que les animaux aient un chemin de fuite. Les maisonnettes ne devraient pas être placées directement dans le coin de la cage sauf si elles ont deux entrées.

De gros copeaux exempts de poussière, paille hachée, foin, ainsi que paille de chanvre servent de litière. Nettoyez et désinfectez la cage et l’aménagement plusieurs fois par semaine. Les gamelles doivent être nettoyées chaque jour tout comme les endroitsprésentant des excréments et de l’urine. Donnez chaque jour de l’eau fraîche à vos animaux. Contrôlez régulièrement poids, griffes, incisives, peau et poil (parasites). Un checkup chez le vétérinaire est conseillé une à deux fois par an.

Signes de maladie

Excréments mous, graisseux et clairs sont une urgence pour aller chez le vétérinaire. En cas de perte de poids, manque d’appétit, changement de la peau ou du poil, diarrhée et gonflement, consultez immédiatement un vétérinaire.

Équipement

Sources:
  • GU Meerschweinchen
  • Bede Mein Meerschweinchen zu Hause
  • GU Meerschweinchen-so fühlen sie sich wohl
Images:

© Fotolia

© QUALIPET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *